Orange Coupe de la CAF

Quitte ou double pour les clubs camerounais en coupes africaines

Coton Sport, Union, Unisport et Panthère en ballotage défavorable pour les matches retour ce week-end.

Mission difficile pour les clubs camerounais ce week-end en coupes africaines des clubs. Après son succès étriqué au match-aller il y a deux semaines à Douala en préliminaires de la Champions League face à Liberty Ships Corporate Registry Football club (LISCR) du Libéria (2-1), Union de Douala aura fort à faire demain à Monrovia. Les champions du Cameroun en titre devront sortir le grand jeu pour ne pas sombrer face aux doubles champions du Libéria. Les hommes de Bonaventure Djonkep savent mieux que quiconque ce qui les attend.

Il suffirait d'un seul but aux Libériens pour se qualifier. Idem pour l'autre représentant camerounais dans cette compétition. Coton Sport a été tenu en échec au match-aller (0-0) à Garoua par la modeste formation de l'URA de l'Ouganda. Du coup, les hommes de Paul Nkata rêvent déjà du tour suivant. « Les Ougandais doivent s'attendre à une victoire à la maison », a prévenu Augustin Nsumba à la fin du match-aller. Le capitaine Bapidi Fils et ses coéquipiers sont avertis.

En coupe de la Confédération africaine de football, Panthère sportive de Bangangté est l'unique représentant camerounais à voyager dans la sérénité. Vainqueur, il y a deux semaines, au match-aller à Douala (2-0) devant Elect Sport de N'djamena, l'équipe du département du Ndé a la faveur des pronostics. Toutefois, Thierry Anang et Mboudou, buteurs heureux à l'aller et leurs coéquipiers gagneraient à ne pas dormir sur leurs lauriers. Les Electriciens de N'djamena vont certainement faire des pieds et des mains pour renverser la vapeur.

13 fois champion du Tchad et vainqueurs de la Coupe nationale à 10 reprises, les joueurs d'Elect Sport peuvent s'avérer difficiles à manœuvrer à domicile. Si « Zuimanto » a pris un ascendant psychologique sur son adversaire à l'aller, tel n'est pas le cas pour l'autre ambassadeur dans cette Coupe de la CAF. Battu à l'aller à Yaoundé (0-1) par l'Union sportive Bougouni, Unisport de Bafang est condamné à l'exploit demain au Mali. « Nous avons toutes nos chances entre nos jambes. Nous connaissons l'adversaire que nous avons en face. Ils ne seront plus nouveaux à nos yeux. Nous essaierons pendant 90 minutes d'arracher la qualification », a déclaré à la presse Gérard Bakinde, joueur d'Unisport avant de s'envoler pour Bamako.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article

A lire également

Plus d'articles... »