La Tanière

Mondial 2018 :Alexandre Belinga déterminé à traverser le Niger

Le nouveau sélectionneur des Lions indomptables a donné sa première conférence de presse hier à Yaoundé.

Dès l’entame de l’échange avec la presse hier au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à Tsinga, l’on a aussitôt ressenti que le nouvel entraineur des Lions indomptables souhaite remplir sa mission en toute harmonie avec la presse. «Je voudrais que vous sachiez que nous ferons tout notre possible pour essayer de vous satisfaire. Mais en même temps je souhaite que la base de notre relation soit le respect », a déclaré d’entrée de jeu le coach de l’équipe nationale fanion.

Pour un premier contact avec les journalistes, l’homme s’est voulu clair et direct sur sa vision des rapports entre le staff technique, les Lions et les médias. L’ancien entraineur du Canon sportif de Yaoundé a rappelé sa volonté de voir les journalistes jouer un rôle clé dans le maintien du label « Lion indomptable ». « Si nous pouvons nous respecter mutuellement, je crois qu’il n’y aura pas de problèmes entre vous et nous », a-t-il précisé.

Pour ce qui est de ses missions sur le banc de touche camerounais, le prochain match des Lions le 13 novembre contre le Niger à Niamey a été abordé. L’on a appris que c’est en France qu’aura lieu de stage de préparation de la sélection nationale. « Je peux vous dire que le Niger a de très bons joueurs. Nous avons des infos sur cette équipe et avec le staff, nous allons essayer de la battre en aller-retour (les 13 et 17 mai). Quand j’étais encore entraineur-adjoint, j’ai été envoyé en observation pour vivre une rencontre du Niger contre la Somalie en Ethiopie et après, le retour à Niamey».

Alexandre Belinga s’est également prononcé sur la liste des joueurs convoqués. « Les humeurs des gens ne m’intéressent pas. Je ne suis pas là pour gérer les humeurs. Celui qui ne sera pas apte à faire avec nous sera mis à l’écart. La meilleure façon de ne pas avoir des gens qui dérangent, c’est de les mettre hors de l’équipe. Ces joueurs sont nos jeunes frères. Nous aussi avons joué. Donc, au-delà du football qu’ils jouent, nous avons l’obligation de les éduquer en tant qu’hommes », a martelé le coach des Lions.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article