Opinions

Mondial 2014 (Tirage au sort) – Moukandjo : « il va falloir gagner des matchs »

Quelques instants après le tirage au sort de la Coupe du monde 2014, les impressions de l’attaquant camerounais de Nancy, Benjamin Moukandjo.

Le Cameroun jouera le Brésil, le Mexique et la Croatie dans le groupe A. Que pensez-vous de ce tirage ?

On va avoir droit à trois gros matchs. On pouvait espérer mieux pour aller loin, mais finalement ça ne change pas grand-chose, pour passer, il va falloir gagner des matchs. L’objectif étant de faire mieux qu’en 2010, et d’aller le plus loin possible. Est-ce que l’écart est énorme entre eux et nous ? Je n’en suis pas si sur, le football a évolué, aujourd’hui des nations progressent très vite et se retrouvent sur le devant de la scène, à l’image de la Belgique. J’espère que l’on sera à la hauteur, et qu’on rivalisera avec ces grandes nations du football, le football se joue sur le terrain, pas sur le papier. Il peut encore se passer beaucoup e chose d’ici là, à nous d’être en forme au bon moment. En 90 minutes, beaucoup de choses peuvent se passer.

Participer à cette Coupe du monde, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est quelque chose de grandiose. Tout joueur a cette ambition. On a réussi cet objectif que nous espérions, l’équipe comme l’ensemble du peuple camerounais. C’est quelque chose de bien qui marque les esprits, nous sommes rentrés dans l’histoire.

Avez-vous douté à la suite des recours tunisiens ?

Personnellement, non. Ces joueurs (Joël Matip et Eric-Maxim Choupo-Moting, ndlr) sont internationaux depuis longtemps, donc logiquement, le staff avait tout fait pour qu’ils soient sélectionnables et que cela soit clair. S’il y avait eu un problème, il aurait été soulevé bien plus tôt, notamment lors de la Coupe du monde 2010, à laquelle ils ont participé.

Avez-vous le sentiment d’avoir pris une nouvelle dimension avec cette qualification ?

Je n’ai pas ce sentiment, le football est une remise en cause permanente. Comme en championnat, après une série de victoires, il ne faut pas se voir trop beau, car c’est le meilleur moyen de retomber encore plus bas. Rien n’est acquis, même lorsque l’on a l’honneur de porter le maillot de l’équipe national.

A terme, est-ce que jouer en Ligue 2 ne menace pas vos chances d’être régulièrement sélectionné ?

Le sélectionneur est au courant de ma situation. Logiquement, si je suis bon en club, j’ai toutes mes chances d’être appelé, la L2 ne posant pas un problème majeur à cela. De plus, j’ai déjà joué en Ligue 1 et j’ai prouvé de bonnes choses. Si le coach fait appel à moi, c’est qu’il a confiance et qu’il n’a aucun doute sur les qualités que je peux apporter au groupe.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article