Compétitions Lionnes

Les Lionnes refusent la prime de 5 millions et boudent la cérémonie officielle de don

Les Lionnes indomptables du Cameroun, auréolées d’une médaille d’argent à la dernière CAN Féminine sont plus que jamais à couteaux-tirés avec les dirigeants du football dans leur pays. Elles ont boycotté la cérémonie de remise de prime organisée ce 28 octobre au Palais des Sports de Yaoundé en présence du ministre camerounais des Sports et de l’éducation physique, Adoum Garoua. Elles avaient déjà boudé, la veille, les 5 millions de F Cfa chacune que les dirigeants de la Fédération camerounaise de football leur proposaient.

La délégation camerounaise de retour de Namibie est arrivée aux environs de 10 heures hier, 27 octobre, à l’aéroport international de Douala. Elles ont été accueillies au bas de la passerelle par le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, le ministre Sports et de l’éducation physique, Adoum Garoua, et le président du comité de normalisation de la Fécafoot, Joseph Owona. Elles ont par la suite rallié Yaoundé par route.

Une fois dans la capitale camerounaise, Manie Patience Christine et ses coéquipières, ainsi que le staff technique, ont été logés à l’hôtel Mont Fébé. L’accueil fut chaleureux, animé par la fanfare d’ l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS).

Au moment où les Lionnes s’attendaient (enfin) à être récompensées de leur brillante participation à la 9ème Coupe d’Afrique des Nations de Football Dames, c’est plutôt la grande déception dans les rangs. Celles qui ont fait preuve de patriotisme en jouant sans primes et sans rechigner, sont tout simplement déçues par leurs dirigeants.
Selon le site Camfoot.com, c’est nuitamment que des responsables du ministère des Sports sont allés proposer la somme de 5 millions de francs par joueuses. Jacques Oumarou Tado, le directeur des sports de haut niveau et Pierre Clavert Oyono, le coordonnateur des équipes nationales de football ont expliqué aux joueuses qu’il s’agit de la prime de participation et leurs primes de trois matchs gagnés à la Can. Les Lionnes leur ont accordé une fin de non-recevoir et ont au même instant décidé de ne pas se rendre au Palais des Sports pour la cérémonie à elles dédiée. Elles exigent que toutes leurs primes leur soient payées, à savoir :

• la prime de qualification
• les primes olympiques (5000F par personne pour chaque journée passée en sélection)
• les manques à gagner Chez les professionnelles (Il s’agit du montant équivalent au salaire de chacune en club. Les clubs employeurs avaient bien précisé que la Can de football féminin, ne se disputant pas à une période Fifa, les salaires du mois d’octobre des joueuses arrivées en sélection devaient être supportés par leur pays).
• la prime de participation
• la prime de match gagné du premier tour et de la demi-finale
• la prime de podium, puisque les Lionnes sont revenues avec la médaille d’argent
• la prime de qualification pour la Coupe du Monde

Le football camerounais n’est pas à sa première histoire autour des primes non payées. L’équipe masculine avait déjà boudé la cérémonie officielle de remise du drapeau en vue de la participation à la Coupe du monde 2014 pour primes impayées. Les lions avaient reçus chacun 56 millions avant de se rendre au Brésil.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article

A lire également

Plus d'articles... »