Analyses

Orange Café Foot : Eugène Ekeke et Martin Mbapo pointent sur le Cap-Vert

Des experts du football ont passé au crible les matchs disputés lors de la troisième journée de la CAN à l'occasion de l'Orange Café Foot.

C'est dans un espace média spécialement aménagé et équipé pour les professionnels du football par Orange Cameroun à l'IFC, que le Café Foot a accueilli ce 28 janvier Eugène Ekeke (ancien Lion Indomptable et entraîneur de football,) et Martin Mbapo (ancien lion indomptable et actuel encadreur de jeunes) pour analyser les temps forts de la troisième journée du groupe A du coté de l'Afrique du Sud.

A peine celle-ci entamée, des nations comme le Cap-Vert suscitent beaucoup d'émotions. Ce fabuleux parcours pour la plus petite nation de la CAN débute après sa qualification à ce qui sera sa première participation à une phase finale de la Coupe d'Afrique face au Cameroun. De par sa qualité de jeu, le Cap-Vert apparait comme la révélation de cette compétition. Pour autant, il ressort de nos experts deux cas à décrypter : l'Ethiopie et le Cap-Vert qui surprennent par leur qualité de jeu. Surtout sur le plan défensif.

C'est pour justifier la baisse de régime de l'Angola face au Cap-Vert, que nos anciennes gloires s'appuient sur la logique d'énergie physique, dont les paramètres nécessitent un minimum d'effort pour un maximum d'efficacité défensivement et très réaliste sur le plan offensif. L'équipe se soutient et se relais dans sa stratégie défensive. Sa capacité à rapidement se projeter vers l'avant, avec en cas de perte de ballon, un repli défensif irréprochable. Eugène Ekeke fait remarquer que la capacité pour le Cap-Vert à inhiber l'adversaire est assez fulgurant.

Pour eux, le Cap-Vert est bien organisé impressionnante. « Nous avons là une équipe qui joue avec beaucoup de sérénité, dans un système de défense à trois qui permet de mettre la pression à l'adversaire avec une agressivité du fait de la monté offensive d'un de ses défenseurs au milieu de terrain », a remarqué Eugène Ekeke.

Il était donc logique qu'après avoir encaissé un but contre le cours du jeu, sur une action de pression défensive, que les capverdiens, une fois leur rythme retrouvé, mettent les angolais en difficulté. A la suite de la troisième journée des matchs de fin du premier tour, le groupe B connaitra des rencontres entre la RDC et le Mali, ainsi que le Ghana opposé au Niger, et dont on va assister à des matchs ouverts d'après nos panélistes. Du coté du Mali c'est Seidou Keita qui donne du rythme, ce qui est pour Ekeke, un handicap si Keita vient à avoir un problème. D'où l'avantage de la RDC.

Réagir à cet article »

 

Réactions

simon mbelek  [douala - Cameroun]
08/02/2013 16:14
je pense que EUGENE EKEKE est un analyste du football et que de part ces expériences, il peut occuper des postes de responsabilité, pourquoi pas le poste de directeur technique national ou de sélectionneur de l'équipe des lions indomptables. mais quand on sais qu'au Cameroun on ne nomme pas la compétence mais l'idiotie on est en même de s'inquiéter.

A lire également

Plus d'articles... »