Ligue des Champions Orange

Canon accroché par Renaissance

Le derby régional entre Renaissance de Ngoumou et Canon de Yaoundé s’est soldé par un nul (1-1).

La jeune équipe de Renaissance de Ngoumou recevait son ainé, Canon de Yaoundé dans le cadre de la 11e journée du championnat national de première division de Cameroun, Mtn Elite One. Un duel entre les frères ennemis de la région du centre qui n’a pas fait foule. Avant le coup d’envoi de la rencontre, Dieudonné Nké (coach de Canon) et Jean Pierre Fiala Fiala (Coach adjoint de Renaissance) se sont donnés une poignée de main.
 

Sur le terrain, Renaissance de Ngoumou une fois de plus orpheline de son coach, Richard Towa, suspendu, démarre la rencontre pieds au plancher. A seulement deux minutes de jeu, Edimo Toko a failli ouvrir la marque. Suite à une erreur de Ntolla Nguena, défenseur de Canon, ce dernier hérite d’un ballon mais loupe son tir. Il y a eu des frayeurs dans le camp du Kpakum.

 

La réplique du Canon ne tarde pas. Oumarou Baba, bien servi par Joseph Marie Foé, voit son tir détourné par Eric Ngana, le portier de Renaissance (7e). La rencontre ne fait que commencer. Renaissance de Ngoumou pratique un jeu classique basé sur des courtes passes, et, applaudi par les quelques supporters ayant effectués le déplacement du stade Omnisport de Yaoundé.

 

Face à un milieu de terrain inexistant du Canon, le Club de Ngoumou multiplie des tentatives et trouve le chemin des buts. Toko Edimo est esseulé par deux défenseurs du Canon à l’entrée de la surface de réparation et coup franc pour l’équipe hôte. Un coup franc majestueusement transformé par Alix Ondobo Ebanga, vice capitaine des bleu et blanc de Ngoumou (20e).

 

La pression de Renaissance continue. Mais elle joue de malchance à l’image de cette frappe de Patrick Anaba Metogo qui trouve le montant droit du portier Itondo Djoky de Canon (27e). C’est sur cette courte avance que la bande à Ahanda Ayissi Luc (capitaine Renaissance) rentre dans les vestiaires.

De retour des vestiaires, c’est Canon de Yaoundé qui domine dans le jeu. Une domination qui porte ses fruits dans les premières minutes de la dernière manche de cette rencontre. Bien lancé dans le dos de la défense de Renaissance, Frederick Nguidjol prend de vitesse Libih Thomas Junior avant de profiter d’une mauvaise sortie d’Eric Ngana pour remettre les pendules à heure (48e). Les efforts des 22 acteurs n’apportent aucun changement au score même si Renaissance a failli trébucher dans les dernières minutes de la rencontre. C’est Ibrahim Walidjo de Renaissance qui sauve son équipe en enlevant sur la ligne de but, un ballon qui filait dans les buts. Avec ce nul, Renaissance de Ngoumou arrive provisoirement en 7e position tandis que Canon se contente de la 4e place.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article