Ligue 1

""Alexandre Belinga : « Mon équipe est réaliste »" "

L'entraineur des Astres de Douala commente la victoire contre Coton Sport de Garoua à la 8ème journée de l'Elite One disputée samedi dernier 13 avril 2013.

Une équipe des Astres très réaliste cet après-midi !

Je pense que c'est ce qui fait notre force. Nous savons que pour l'instant, l'équipe est un peu déséquilibrée. Vous avez remarqué que j'ai été obligé d'utiliser Abouna (latéral) en défense centrale. Vous comprenez que lorsque vous avez trois défenseurs centraux qui sont des titulaires en force et obligés d'être à côté, ça devient difficile pour un entraîneur. Donc, nous sommes déséquilibrer et les joueurs font des efforts pour qu'on essaie de compenser et en plus, contrairement à ce qui se passait l'an passé, quand on a les occasions de but, on les met au fond et je crois que c'est ce qui fait notre force.

Une victoire sur Coton est-elle une victoire comme les autres ?

Bien sûr ! Elle ne nous donne pas 4 points. Mais, nous gagnons sur deux plans car déjà, il y a un concurrent direct que nous envoyons un peu plus loin de nous et puis ces trois points que nous avons puisque nous nous sommes donné pour objectif d'atteindre 23 points. Je pense qu'il nous en faut encore 4 et nous reste 5 matches. C'est dans l'ordre des choses. Petit à petit, nous avançons vers cet objectif et si jamais on l'atteint, ce serait une bonne chose pour qu'on puisse, à la phase retour se mettre en place pour le sprint final.

Est-ce qu'il y a une touche particulière Alexandre Belinga dans les Astres ?

Non, je ne pense pas. Je pense que nous les entraîneurs, parfois nous mettons les vestes avec les cravates. Quand les joueurs font de bonnes choses, nous tirons la cravate mais je pense que c'est les joueurs qui font des efforts. La seule chose que je peux dire, c'est que mon discours passe, c'est tout.

Comment avez-vous trouvé l'équipe de Coton Sport ?

Je crois que c'est une grande équipe mais en même temps, une équipe qui a un minimum de 35 joueurs, il faut par moment faire le turn-over. Quand vous voyez Coton, c'est les mêmes qui jouent tous les jours et certains commencent déjà à être émoussés. Je crois que c'est pour cela qu'ils ont des difficultés sur le stade.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article

A lire également