Ligue 1

Pierre Womé, l’atout majeur du Canon

Depuis son retour au pays, l'international camerounais Pierre Womé est devenu un élément indispensable au sein du Canon de Yaoundé.

Le capitaine du Kpa Kum participe activement aux phases offensives de son équipe, malgré son poste de milieu récupérateur plutôt défensif, et a déjà ouvert son compteur cette saison, ainsi que contribué à faire briller ses coéquipiers.

Ses performances furent d'ailleurs reconnues sur le plan international, puisqu'il hérita du brassard chez les Lions Indomptables lors de la défaite en Tanzanie le 6 février dernier en amical, en l'absence de l'habituel capitaine de la sélection camerounaise, Samuel Eto'o.

Depuis son retour au Cameroun en 2011, Pierre Womé a retrouvé l'équipe nationale qu'il avait quittée en 2009 lors des éliminatoires couplées CAN-Mondial 2010.

Et même s'il est resté pour beaucoup de camerounais comme l'homme du penalty raté contre l'Egypte à Yaoundé, lors de l'ultime match qualificatif à la Coupe du monde 2006, Womé a gagné deux Coupes d'Afrique des nations (2000, 2002) et la médaille d'or olympique aux JO de Sydney en 2000 avec les Lions indomptables et les Lions Espoirs.

L'année dernière, il participa aussi avec le Cameroun au match retour du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013 contre le Cap-Vert à Yaoundé.

Et lors de la précédente édition de l'Elite One, il inscrivit cinq buts en quinze matchs joués avec Canon, un club qu'il a retrouvé après 14 ans passés en Europe où il a notamment évolué à l'AS Rome et l'Inter de Milan (Italie) ; à l'Espanyol Barcelone (Espagne); au Werder Brême et au FC Cologne (Allemagne).

Le joueur qui aura 34 ans le 26 mars prochain, dit être revenu au Cameroun pour suivre l'exemple de Ronaldinho et d'autres footballeurs brésiliens qui retournent au pays pour y terminer leur carrière.

Après avoir terminé 8è du dernier championnat de l'élite avec Canon, Womé espère donner un titre cette saison au club phare de la capitale camerounaise, qui n'a plus gagné de trophée depuis 2002.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article

A lire également

Plus d'articles... »