La Tanière

Alexandre Belinga a deux matches pour convaincre

Le technicien remplace, depuis vendredi, Volker Finke à la tête de la sélection nationale à titre intérimaire.

Alexandre Belinga, nouveau sélectionneur des Lions indomptables. Personne ne l’avait vu venir. Au contraire, la rumeur annonçait la signature imminente d’un nouveau contrat pour Volker Finke, le précédent ayant expiré depuis mai 2015. C’est dire si la décision du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Tombi à Roko, nommant un nouveau sélectionneur national à la tête des Lions indomptables en a pris plus d’un de court vendredi dernier. Comme le lui confère le décret du chef de l’Etat de septembre 2014, organisant les sélections nationales de football, le président de la Fecafoot, après concertation avec le ministre des Sports et de l’Education physique, a choisi de mettre un terme à la collaboration avec le technicien allemand et son adjoint, Ibrahim Tanko.

Désormais, carte blanche est donnée à Alexandre Belinga comme sélectionneur principal, assisté de Bonaventure Djonkep alors que le reste de l’encadrement reste inchangé. De quoi satisfaire les partisans d’une « camerounisation » du staff des Lions indomptables. Même si les deux hommes ont été nommés à titre intérimaire. Le sélectionneur national et son adjoint, qui accessoirement sont de vieux amis, ne connaîtront en tout cas pas d’état de grâce avec deux matchs importants qui se profilent déjà à l’horizon. Le Cameroun démarre en effet les éliminatoires de la coupe du monde 2018 dès le 13 novembre contre le Niger à Niamey. Le match retour lui aura lieu quatre jours plus tard à Yaoundé. Cette double confrontation, dont l’enjeu est une qualification pour le 3e tour, sera cruciale pour l’avenir de l’équipe et de son sélectionneur national. Vu les délais impartis, Alexandre Belinga va devoir composer avec le groupe convoqué par Volker Finke qui devrait être connu dans les prochaines heures. Mais l’ancien international de 53 ans n’est pas en terrain inconnu puisqu’il était, depuis août 2014, un des adjoints de Volker Finke. Tout comme Bonaventure Djonkep.

Le challenge est donc important pour le nouveau sélectionneur national par intérim. Mais ce n’est pas ce défi qui effraierait Alexandre Belinga. Il faut dire que l’homme, réputé pour son franc-parler, vit une consécration après plus de 30 ans passés dans l’encadrement technique. Depuis ses débuts comme entraîneur des cadets du Petro sport de Port-Gentil (Gabon) en 1986, il a bâti sa carrière au Cameroun avec Sable de Batié, Racing de Bafoussam, Impôts de Yaoundé, Renaissance de Ngoumou, Fovu de Baham, Unisport du Haut-Nkam et Astres de Douala notamment. Il a également codirigé la sélection nationale des -20 ans.

Un parcours assez similaire à celui de Bonaventure Djonkep. L’ancien Lion indomptable a démarré dans l’encadrement technique en 1986 à Union de Douala. C’est d’ailleurs avec les Nassara qu’il s’offre un titre de champion du Cameroun en 2012. Nommé entraîneur des Lions A’, il y fera long feu puisque rapidement appelé dans la tanière l’an passé.

Réagir à cet article »

 

Réactions

Il n'y a aucun commentaire pour cet article

A lire également

Plus d'articles... »